Bonjour, puis-je vous aider ?
Comment porter correctement un Dispositif d’Alerte pour Travailleur Isolé ?

Comment porter correctement un Dispositif d’Alerte pour Travailleur Isolé ?

Pour rappel, un Travailleur est dit « Isolé » lorsqu’il est hors de vue et hors de voix. Chaque employeur a alors pour obligation (Réf : Article R4512-13 du Code du Travail – 2015) de les équiper !

Pour cela, il existe de multiples EPI (Équipement de Protection Individuelle) afin de répondre aux besoins de chaque travailleur : boitiers PTI, smartphones Android, équipements spécialisés (norme ATEX)  et applications mobiles, sont disponibles chez VigiCom.

Cependant, une question persiste : comment porter correctement un dispositif pour Travailleur Isolé ?

Cela dépendra de votre position de travail : débout, allongé ou encore assis. Les paramètres de chaque dispositif restent personnalisables en fonction de vos besoins !

Néanmoins, les cinq fonctionnalités suivantes restent communes à chaque DATI VigiCom :

➔ Les appels simples : ils se déclenchent par appui sur la touche latérale et communiquent directement avec le contact enregistré.

➔ Les appels SOS : il suffit d’effectuer une pression sur la touche SOS  ou le bouton NANO PTI (à adapter en fonction du dispositif) afin d’envoyer des SMS d’alerte avec localisation et d’appeler les numéros d’urgence.

➔ La preuve d’éveil : elle détecte les mouvements du travailleur afin d’alerter un éventuel accident dû à l’absence de mouvement.

➔ Le mode « Détection de perte de verticalité » : cette fonctionnalité déclenche une alerte si l’appareil détecte une inclinaison supérieure à 45° pendant plus de 30 secondes. Donc si le dispositif est mal porté, des fausses alertes peuvent être déclenchées.

➔ Le mode « Détection d’absence de mouvement » : avec ce mode, le dispositif analyse en permanence les mouvements de l’utilisateur. En cas de diminution de mouvements, pendant une durée paramétrable, une sonnerie d’une durée de 30 secondes prévient l’utilisateur de l’envoi imminent d’une alerte. Si l’utilisateur bouge, le processus d’alerte est arrêté. Dans le cas contraire, il est déclenché de façon identique à celui d’un appui sur la touche SOS ou au mode « détection de perte de verticalité ».

Afin qu’un DATI soit efficace, le porteur se doit de veiller à adapter ces fonctionnalités en fonction de sa position de travail.

Selon VigiCom, voici les 4 meilleures façons de porter un DATI :

➔ Le brassard :

Il est recommandé lorsque le porteur travaille assis ou debout. Le dispositif étant situé au bras, il reste facile d’accès et positionné à la verticale. Cette position réduit le risque de fausses alertes.

Le clip ceinture

Celui-ci convient idéalement aux salariés qui travaillent debout. Comme son nom l’indique, il se porte à la ceinture, donc pour que le DATI soit fonctionnel, il doit également être porté à la verticale.

➔ Le harnais :

Il est recommandé lorsque le porteur travaille debout. Étant positionné sur le buste, le dispositif reste à la verticale uniquement si le porteur reste debout.

➔ La preuve d’éveil : 

Elle est recommandée lorsque le porteur travaille allongé. Cette fonctionnalité s’active directement sur le dispositif, elle permet de détecter l’absence de mouvement du porteur et de lancer l’alerte en cas d’accident.

Voici un visuel récapitulatif des accessoires/fonctionnalités à adopter en fonction de sa position de travail :

dispositif

Afin de régler au mieux les fonctionnalités de votre dispositif, VigiCom s’engage à vous accompagner lors de son paramétrage ainsi que de répondre à toutes vos interrogations.

Pour découvrir toute notre Gamme Prévention et tous nos dispositifs, nous vous invitons à cliquer sur le lien suivant : bit.ly/2LzgTDD

N’hésitez pas à nous partager votre retour en nous laissant un commentaire, nous serons ravis de pouvoir échanger avec vous !

Tous les commentaires

Laissez un commentaire